Loge HERMES THOT

de la Grande Loge Mixte de Memphis Misraïm

Get Adobe Flash player







1. Qu'est ce que la Franc Maçonnerie ?

La franc-maçonnerie, est une société initiatique et philosophique dont les origines se perdent dans la nuit des temps. Les manuscrits les plus anciens datent du 14e siècle mais la tradition maçonnique remonte jusqu'aux sociétés et écoles de mystères de l'antiquité. Ses débuts modernes, cependant, datent de 1717 alors que quatre loges Londoniennes se donnèrent une structure administrative (appelée Grande Loge) afin d'organiser plus efficacement l'évolution du mouvement. Dès lors, débuta une expansion phénoménale de l'Ordre, d'abord en Europe, ensuite dans les colonies Britanniques et à travers le monde. La franc-maçonnerie québécoise est aussi d'origine Britannique et les premières loges firent leur apparition vers le milieu du 18e siècle.

2. Est-ce une secte ou une religion ?

La franc-maçonnerie n'est ni une secte ni une religion. Dans une secte on entre facilement et en ressort au prix de gros efforts. En franc-maçonnerie, il faut patienter parfois très longtemps pour pouvoir y rentrer. La sortie en revanche peut-être immédiate et sans préavis. Elle ne propose aucun dogme et elle n'a à sa tête aucun gourou. Fondée sur la croyance dans la fraternité des humains et la paternité de Dieu, la franc-maçonnerie est une société où des humains de toutes conditions, de toutes origines et de toutes religions, croyances ou philosophies se témoignent la plus sincère amitié et où ils conjuguent leurs efforts en vue de la construction du Temple idéal de la Vérité, de la Justice et de la Concorde. Elle maintient, à l'égard de toutes les religions, le plus profond respect et elle rejette l'athée. Elle laisse ses membres tout à fait libres de leurs propres pensées et elle n'interdit à ses membres que deux sujets de discussion à l'intérieur des loges: la politique et la religion.

3. Quels sont les secrets maçonniques ? Pourquoi y a t'il autant de rumeurs ?

Une société secrète, par définition, est une société qui cherche à dissimuler sa propre existence. Si on en juge par la quantité d'articles de presse qui abondent en permanence, la franc-maçonnerie agit au grand jour, au vu et au su de tous. Elle se veut cependant discrète, ce qui explique pourquoi, ceux qui en parlent ne savent pas et ceux qui savent ne parlent généralement pas. Mais comme chacun le sait, la discrétion entraîne des rumeurs, ce qui explique toute la littérature sur le sujet. Il arrive parfois que certains membres de la franc-maçonnerie soient entrés pour de mauvaises raisons (affaires, rapport de puissance...) et cela entraîne des dérives comme dans n'importe quel ordre. Nous devons juste retenir que cette minorité n'est absolument pas représentative des francs-maçons à travers le monde. Pour terminer sur les secrets, sachez que certaines dictatures ont voulu percer les secrets de la franc-maçonnerie. Une fois découverts les fameux "secrets" ces derniers furent amèrement déçus. En effet, les seuls secrets qui justifient le travail du franc-maçon, c'est le travail intérieur de recherche, qui peut déboucher sur une magnifique découverte, celle de soi-même. Cela n'a aucun prix, et surtout, personne ne peut vous le dérober. Ce trésor n'a de valeur que pour vous même.

4. Que fait-on dans les réunions maçonniques ?

Les francs-maçons se réunissent dans des temples où les réunions, appelées tenues, se déroulent selon le rituel de notre obédience, le Rite ancien et primitif de Memphis-Misraïm. Les francs-maçons portent un tablier et des gants blancs, les officiers sont en outre munis d'objets symboliques (maillet, glaive…). Les tenues sont présidées par le Vénérable Maître. Durant ces réunions, le rituel amène les francs-maçons à pratiquer des travaux sur des sujets, ou des thèmes de réflexion.      
Certaines tenues sont consacrées à des événements particuliers : ouverture de la loge en début d'année, installation du collège des officiers, initiation de profane, passage au grade de Compagnon, élévation au grade de Maître, banquet rituel – parfois nommé banquet d'ordre – aux solstices d'hiver et d'été, élections de fin d'année, etc.

5. Est-ce que mon engagement maçonnique va me coûter de l'argent ?

Oui en effet, chaque année les francs-maçons paient une somme forfaitaire au profit de leur loge d'appartenance, dont le montant est voté entre les sœurs et les frères de la loge. Celui-ci représente en général quelques dizaines d'euros par mois. Chacun et chacune peut ainsi travailler en franc-maçonnerie sans être pénalisé(e) par une discrimination financière.

6 Pourquoi choisir de venir travailler en franc-maçonnerie à la GLMMM ?

Les Rites maçonniques égyptiens forment une famille de rites maçonniques utilisés par un assez petit nombre de loges maçonniques (de l'ordre de la centaine), principalement en France, réparties dans un assez grand nombre d'obédiences (de l'ordre d'une vingtaine). Il s'agit de rites d'inspiration mystique et hermétique. Les principaux d'entre eux sont : Le Rite de Misraïm, Le Rite de Memphis, Le Rite de Memphis et Misraïm (époque de Garibaldi), Le Rite de Memphis-Misraïm (tel que rénové par Ambelain). C'est ce dernier qui caractérise le travail à la GLMMM.  

Si vous souhaitez pratiquer une franc-maçonnerie surtout spirituelle, sachez que le travail en loge est essentiellement axé sur le symbolisme et la spiritualité. Le postulat de base est qu’il faut d’abord se changer soi-même, s’améliorer pour que les actions menées dans le monde extérieur puissent être valables et durables. Cela ne signifie absolument pas qu'au rite Memphis Misraïm, le franc-maçon se désintéresse des choses matérielles de cette terre. Il ne saurait exister le spirituel sans le matériel.

7. Pourquoi travaillons-nous dans des loges ?

Dans le compagnonnage ancien, la petite construction en bois qui jouxtait la cathédrale se nommait la loge. C'est dans cet espace que les compagnons se retrouvaient après la dure journée, afin de passer du temps ensemble et échanger. Dans la terminologie maçonnique, on appelle loges ou ateliers, les groupes de base de la franc-maçonnerie. Les loges se caractérisent par un titre distinctif, souvent un numéro d'ordre et un Orient, c'est-à-dire le lieu où se réunit la loge. En théorie, une loge ne peut être ouverte qu'avec au moins sept membres. Certaines obédiences exigent dans ce cas qu'ils possèdent tous les sept le grade de maître. Seules les loges disposent du pouvoir, essentiel en franc-maçonnerie, d'initier de nouveaux membres. Elles se réunissent dans des temples maçonniques.

8. Que veut dire Grand Architecte de l'Univers ?

Le Grand Architecte de l'Univers est pour le(la) franc-maçon ce principe créateur supérieur, celui qui préside à toute chose dans l'univers. L'idée d'un Être Suprême dont l'intelligence ordonnerait l'univers, comme pourrait le faire un «grand architecte» ou un «grand horloger», est constitutive de ce qu'on nomme la Religion naturelle.

On la trouve déjà chez Cicéron :    
    « Quoi de plus manifeste et de plus clair, quand nous avons porté nos regards vers le ciel et contemplé les corps célestes que l'existence d'une divinité d'intelligence absolument supérieure qui règle leurs mouvements ? [...] non seulement la demeure céleste et divine a un habitant, mais celui qui l'habite exerce sur le monde une action directrice, il est en quelque sorte l'architecte d'un si grand ouvrage et veille à son entretien [...] ». On la retrouve aussi chez Jean Calvin qui, dans son traité «Institution de la religion chrétienne», appelle à plusieurs reprises Dieu «Grand Architecte» ou «Architecte de l'Univers». Mais la métaphore selon laquelle Dieu pourrait être conçu comme étant le «Grand Architecte de l'Univers» se rapporte surtout à l'une des idées-clés de la philosophie des Lumières. Elle est particulièrement liée à Leibniz (1646-1716) qui, après la philosophie cartésienne, l’empirisme de Locke et la science newtonienne affirme par exemple :  
    «Il résulte de la perfection suprême de Dieu qu’en produisant l’univers, il a choisi le meilleur plan possible [...]». Après lui, son disciple Wolff (1679-1754) expose aussi l'idée selon laquelle Dieu serait avant tout un être de raison, savant ordonnateur du monde.

9. Pourquoi appellent-on les Francs-Maçons des Sœurs ou des Frères ?

Entrer en franc-maçonnerie c'est renoncer à la discrimination entre les êtres humains de cette terre. C'est donc reconnaître que chacun des membres avec qui nous travaillons en loge est un frère et une sœur car nous sommes tous issus de cette même matrice universelle. Reconnaître ce point de départ propre aux francs-maçons de la terre est déjà un premier pas vers la réconciliation avec les tourments de la vie... et avec soi même.

10. La GLMMM a-t'elle des liens avec les autres Obédiences maçonniques en France et dans le Monde ?

Oui en effet, la GLMMM a signé des traités d'amitié et de reconnaissance avec les plus grandes obédiences françaises : Droit Humain, Grand Orient de France, Grande Loge de France, Grande Loge Féminine de France, Grande Loge Mixte de France, Ordre Initiatique et Traditionnel de l’Art Royal...

11. Comment faire pour devenir Franc-Maçon à la GLMMM ? Quelles sont les démarches ?

Il existe deux moyens principaux pour devenir franc-maçon. Le premier est d'être parrainé par un membre de la franc-maçonnerie qui se serait ouvert à vous. Le deuxième moyen est de prendre contact avec une obédience par le formulaire de contact (comme celui qui se trouve à l'onglet "Devenir F:.M:." ci-dessus). Vous êtes donc généralement concté(e) quelques jours (ou semaines) plus tard et le processus démarre tranquillement. Vous serez visité et aurez un échange avec un membre d'une loge et vous pourrez ainsi vous présenter et exposer vos motivations à devenir franc-maçon. Le temps est le meilleur allié du candidat. On ne rentre pas en franc-maçonnerie comme on adhère à un club d'aéro-modélisme. Cela explique ensuite la qualité des membres qui composent les loges. La motivation des candidats doit être forte et durable.

12. Pourquoi deviendrais-je Franc-Maçon ? Qu'est-ce que cela m'apporterait dans ma vie ?

La vie moderne retire peu à peu tout le sens symbolique de l'existence. Les rituels pourtant indispensables à l'évolution de l'humanité subissent eux aussi le même sort. La recherche de sens est bien souvent la première motivation du candidat(e) à l'entrée en franc-maçonnerie. La phrase que chaque franc-maçon grave dans son cœur est "Connais-toi toi même". La recherche de soi même est un moteur qui attire bon nombre de candidat(e)s en loge. La quête de relations vraies et sincères est elle aussi une motivation profonde chez les postulant(e)s qui frappent à la porte du temple. En revanche, pour ceux dont la motivation est de remplir le carnet d'adresses ou de signer des bons de commandes, la déception est souvent amère, car rares sont les loges où des clients vous attendent pour conclure le contrat du siècle. En revanche, il arrive parfois que des francs-maçons soient amenés à établir des relations d'affaires, ils se seraient rencontrés de la même manière dans leur club de golf ou de bridge. Il en est de même pour les mariages issus de rencontres en loges. Comme dans tous lieux où nous passons du temps ensemble, il se crée des relations durables et sincères. Cependant, il est souvent conseillé d'éviter les relations d'affaires en loge afin de ne pas dégrader l'harmonie future si les affaires tournaient mal !

13. Pourquoi  on ne parle jamais de politique ou de religions en loge ?

Chacun de nous le sait, les sujets politiques ou religieux divisent les humains et déclenchent les passions. La franc-maçonnerie n'a aucunement pour mission de diriger le monde financier, politique ou spirituel. Chaque maçon à pour devoir de s'élever et de travailler sur lui dans le respect de l'autre. Ainsi, toute discussion stérile sur la politique ou le bien fondé d'une région serait de nature à créer des divisions entre frères et sœurs, venus pour travailler en sérénité et en harmonie à l'écart de toute querelle partisane.

14. Combien de temps la Franc-Maçonnerie va me prendre chaque mois ?

Certains pratiquent la maçonnerie en dilettante et d'autres choisissent d'y consacrer leur vie entière. Il existe bien évidement entre les deux extrêmes de ce spectre tous les choix possibles selon ses disponibilités et ses aspirations. Ainsi, on peut y passer une soirée par mois ou plus selon son désir et son besoin. Cependant, chaque nouvel entrant s'engage fermement à une assiduité sans faille dans sa présence à chacune des réunions (tenues). Il faut retenir toutefois que la franc-maçonnerie ne passe jamais dans l'échelle des priorités devant la famille. C'est pourquoi, il ne saurait être question de délaisser sa famille pour pratiquer une franc-maçonnerie trop assidue. L'harmonie et le juste milieu sont la quête du franc-maçon, une pratique raisonnable est de très loin le meilleur choix pour aller loin sur le chemin... comme en toute chose d'ailleurs.

15. Devrais-je en parler à ma femme (mon mari) et aussi à mes amis ?

Certains se vantent d’être en franc-maçonnerie car ils n'ont rien trouvé de mieux pour se sentir important dans l'existence. Ceci n'a rien à voir avec la vraie franc-maçonnerie. Pourtant, rien n'interdit de dévoiler son appartenance à un ordre maçonnique. Il est cependant de tradition de rester discret sur le sujet. Les milliers de francs-maçons sont morts en déportation durant la dernière guerre, suite à la chasse aux sorcières du régime de Vichy. Cela a laissé des traces profondes et a rendu par habitude le franc-maçon discret. Dans les pays anglo-saxons, non touchés par ces harcèlements, il en tout autre. Puisqu'il n'est pas rare de voir des défilés de francs-maçons en tabliers dans les rues de la ville. En revanche, chez nous en France, il est formellement interdit pour un franc-maçon de dévoiler l'appartenance d'un autre membre sans son autorisation préalable.
Il faut toutefois savoir qu'il est demandé à tout postulant(e) si le (la) conjoint(e) a été informé(e) de la démarche en question. En effet, comment envisager une pratique sereine et respectueuse si celle-ci se fait en cachette au mépris de l'être aimé(e) avec lequel on partage sa vie ?

 

Télécharger le GUIDE DU PROFANE